Sources de l’Himitsu

L’Himitsu puise dans l’immense réservoir de connaissances léguées par nos ancêtres. Il exploite un grand nombre de techniques et de concepts inhérents aux Traditions amérindiennes, japonaises, chinoises, soufies et aussi occidentales. J’ai emprunté dans l’ensemble des pratiques traditionnelles, plus spécialement chez celles qui mettent en jeu un travail corporel conduisant à une expérimentation directe d’ordre métapsychologique. J’ai toujours demandé à mes maîtres l’autorisation d’effectueur ces emprunts.
Mon expérience du travail méditatif effectué à partir de l’immobilisation du corps m’en a fait découvrir les difficultés. Cette prise de conscience, douloureuse, m’a conduit à envisager avec prudence l’usage de ces techniques. J’ai pratiqué de longues années les quatre postures de Yoga classique [Astanga-Yoga] dédiées à la méditation. Elles exigent une santé psychophysiologique qui n’est le lot que de quelques privilégiés. Je ne propose donc les respirations [pranayama] et la méditation [dhyana] à partir d’une posture [asana] qu’à ceux et celles qui ont les moyens de s’en servir sans souffrance inutile, sans dommage. J’ai également écarté les pratiques violentes, trop rapides ou trop exigeantes en capacités de souplesse, de force ou de coordination. Je me suis attaché à proposer essentiellement des techniques relativement faciles à mettre en œuvre. Un de mes maîtres disait : la simplicité est le summum de l’art.

Be Sociable, Share!